Saint-Bertrand-de-Comminges                         2000 ans d'histoire

Saint-Bertrand-de-Comminges ou 2000 ans d'une histoire tumultueuse successivement écrite par les Convènes et les Romains, puis par les Wisigoths et les Francs… De la grande cité de l’empire romain d’occident et de l’évêché rayonnant du Moyen Age subsistent un remarquable patrimoine archéologique et architectural, et quantités de mystères ! Au pied de l’imposante cathédrale à l'allure de château fort se déploient les ruines du forum, du théâtre antique et de l’église paléochrétienne. Tout près de Saint-Bertrand, la paisible basilique Saint-Just de Valcabrère paraît blottie dans un décor toscan. Partout ici, le roman et le gothique, le sacré et le profane, l'art contemporain et la culture classique coexistent harmonieusement. Et la légende rattrape l’Histoire, écrite par quelques grands personnages.

 

 

 

Fondée au I° siècle avant J-C par un général romain, la cité antique abrite ensuite l'exil d'Hérode Antipas. Plus tard, aux XII° et XIII°, deux évêques du Comminges donnent à Saint-Bertrand l'éclat qui fera sa renommée. Le premier, Bertrand de L'Isle, est canonisé pour ses miracles. Le second devient le pape Clément V. Au XVI°, Catherine de Médicis en personne intervient pour que soit rendue à la population l'Alicorne du saint volée par les huguenots lors du pillage et du saccage de la ville.

 

De ces siècles flamboyants il nous reste aujourd'hui un village de 250 habitants, un rayonnement culturel et un charme certains. Il y fait bon vivre et flâner, s'instruire et rêver ! Les caractères sont parfois rudes, mais les temps paisibles, loin des soubresauts de l'histoire.

 

 

 

La basilique Saint-Just de Valcabrère et en fond la cathédrale de Saint Bertrand de Comminges, grand site touristique de la Région Occitanie, département de la Haute-Garonne, au cœur des Pyrénées centrales

 

 

 

Les communes de Saint-Bertrand-de-Comminges et Valcabrère sont devenues des lieux touristiques emblématiques. A ce titre, elles sont distinguées par le label grands sites de la Région Occitanie Pyrénées Méditerranée, le label sites patrimoniaux remarquables et le label des plus beaux villages de France. Elles sont également inscrites au Patrimoine Mondial de l’Unesco pour les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle.